Indemnisation, plainte et aides aux victimes

Contrairement aux inondations ou aux séismes, même si un incendie revêt un caractère exceptionnel, il ne peut pas être considéré comme une "catastrophe naturelle" : l’État ne prend donc pas d’arrêté de catastrophe naturelle.

INDEMNISATION 
  • Les conditions pour se faire indemniser 
Il faut donc absolument avoir souscrit un contrat d'assurance multirisque habitation qui comprend une garantie incendie. Ce contrat est obligatoire pour les locataires et est fortement conseillée pour les propriétaires. Cette assurance couvre les biens mobiliers et immobiliers, les réparations dues à l'intervention des pompiers au sein de l'habitation, les travaux d'embellissement du logement afin de tout remettre en état et les objets de valeur qui ont été déclarés initialement. 

Attention, la garantie “incendie” ne couvre pas tous les éléments extérieurs, comme le jardin, les cabanes... Vous devez pour cela avoir contracté une garantie “jardin” supplémentaire. De plus, une piscine nécessite également sa propre garantie spécifique. 

Deuxième bémol, si votre voiture est assurée au tiers (c'est-à-dire seulement en matière de responsabilité civile), vous ne bénéficiez pas d'assurance en cas d'incendie et les frais seront à votre charge. 

  • Quand déclarer le sinistre ?
Dès maintenant. En cas de feu de forêt, l’assuré a seulement cinq jours pour envoyer sa déclaration à son assurance. Il est nécessaire de l'envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception au siège de l'assureur.

Il est également conseillé de joindre des copies de tous les justificatifs possibles, afin que la procédure soit traitée le plus rapidement possible. 

  • Documents à fournir
Avant de nettoyer ou de déblayer, prenez des photos ou des vidéos des dommages, collectez précieusement les factures, les contrats, les devis... Après une première déclaration par courrier auprès de votre assureur, un dossier sera ouvert. Il vous faudra fournir un descriptif détaillé des dommages. 

Attention à ne surtout pas jeter des appareils ou du mobilier endommagé, c'est ce qui servira de preuve des dégâts subis. Sans cela, l'assurance peut vous refuser l'indemnisation.

Votre assurance vous demandera ainsi une liste chiffrée des objets perdus ou endommagés, ainsi que des justificatifs (factures, contrats, photos, etc.). Par la suite, un expert incendie sera désigné par votre assureur. Ce dernier viendra constater les dégâts sur place afin d'évaluer votre préjudice. 

  • Est-ce qu'il faut que vous choisissiez votre propre expert ? 
C'est recommandé par l'Association d'aide aux victimes d'incendies, car l'expert de l'assureur n'est pas désigné par le tribunal, il n'est que le représentant de l'assureur, chargé de donner un avis sur le montant des dommages.

Vous pouvez donc choisir un autre expert, l'expert d'assuré, afin qu'ils trouvent un compromis sur le montant des dommages. Par la suite, un PV d'expertise sera rédigé afin que votre dossier puisse être clôturé. Si un accord est pris, vous pouvez commencer à attendre votre remboursement. 

  • Quel délai pour les indemnisations ? 
Le règlement est effectué par l'assurance, à partir du moment où un accord est trouvé avec votre assureur sur le montant de l'indemnisation. Ce dernier dispose alors d'un délai de 30 jours pour vous indemniser.


DEPOT DE PLAINTE

La gendarmerie de Lambesc invite les administrés sinistrés lors de l’incendie des 15 et 16 juillet à porter plainte.

Une lettre type (formulaire adapté) doit être retirée à la police municipale.

Appeler avant de vous rendre à la police municipale : 04-42-50-82-22.

AIDE AUX VICTIMES

Le parquet a mis en place un dispositf d'aide aux victimes en lien avec l'association Apers : une permancence se tient au CCAS de Saint-Cannat, en concertation avec les maires.

Contact CCAS 04 42 50 82 26